http://www.ville-caen.fr/Tourisme/CAENencapitales/universite.jpgLors de l’Assemblée Générale qui s’est tenue cet après-midi sur le Campus 1 de l’Université de Caen, le blocage de l’ensemble du Campus 1 a été « voté »…. Ou plutôt décrété par une minorité d’étudiants…

L’Assemblée générale, qui a regroupé quelques 1 500 collégiens, lycéens et étudiants, soit à peine plus de 6% des étudiants caennais, et dirigée par les partisans du blocage, n’a pas pu s’exprimer dans les règles démocratiques nécessaires à la prise d’une telle décision (vote à main levée, décompte effectué par les pros-blocage, etc.).

Comment se fait-il qu’une minorité d’étudiants puissent décider de la tenue ou non de cours au sein d’une université ? Nous, Jeunes Démocrates, condamnons ces pratiques et le blocage qui a été décrété.

Nous, Jeunes Démocrates, appelons Mme Travert, Présidente de l’Université de Caen, élue de la majorité socialiste à la Ville de Caen, à prendre les mesures nécessaires à la bonne tenue des cours qui doivent se tenir sur les campus caennais.

Nous appelons également tous les étudiants opposés au blocage, à se mobiliser et à se rendre à la prochaine assemblée générale, mercredi matin, à 10h, pour faire entendre leur voix.

Nous constatons une fois de plus, avec regret, le résultat d’une France en manque de démocratie, où la majorité mène une politique autoritaire et sans concertation, face à une opposition de gauche qui s’offusque sans toutefois porter d’alternative crédible. Nous constatons le résultat d’une réforme sur laquelle le gouvernement a raté l’étape de la concertation.
 
Enfin, nous vous invitons à faire connaissance des propositions des Jeunes Démocrates au sujet des retraites sur http://www.retraites2050.fr/

Nicolas JOYAU
Président des Jeunes Démocrates du Calvados