Rodolphe Thomas Hérouville-Saint-Clair« Fin 2010, Avec l’ensemble du conseil municipal, nous avons contesté l’augmentation de 60 % du prix du chauffage qui avait été imposée par le SYVEDAC (syndicat de collecte des déchets ménagers).

Nous avons demandé qu’une rencontre ait lieu pour négocier une augmentation raisonnable du prix de la chaleur avec un lissage dans le temps. Nous avons obtenu une fin de non recevoir de la part du président du SYVEDAC.


En mai 2011, Le Président de CAEN LA MER a nommé un médiateur en la personne de Jean-Michel GASNIER (ancien maire de Mondeville) pour trouver une solution. Il a obtenu une fin de non recevoir de la part du président du SYVEDAC.

Il y a quelques jours, avec Philippe DURON, nous avons demandé au Préfet de Région de servir de médiateur dans ce dossier. Le président du SYVEDAC a été reçu mais n’a pas souhaité négocier.

J’ai écrit également à Delphine BATHO, Ministre de l’environnement, pour lui faire part du problème rencontré par les Hérouvillais. Elle m’a fait savoir qu’elle examinait le plus rapidement possible ce dossier.

Aujourd’hui, la situation est grave car depuis de le mois d’août, le SYVEDAC a pris la décision de ne plus fournir de chaleur et ainsi de suspendre sa mission de service public.

Cette initiative a un coût pour le SYVEDAC car il se prive de 120 000 € par mois de recette et sera rapidement obligé d’augmenter la taxe sur les ordures ménagères payée par tous les habitants de l’agglomération.

Pour pallier cette situation qui priverait de chauffage 13 000 Hérouvillais et les divers bâtiments publics de la commune, de l’agglomération ou de l’Etat, nous sommes contraints de produire de la chaleur grâce au fioul et au gaz ce qui entraîne chaque jour un surcoût prohibitif pour les usagers.

J’ai d’ailleurs pris l’initiative d’écrire à tous les élus siégeant au sein de ce syndicat pour les informer de la situation afin qu’ils puissent donner mandat à leur président d’engager des négociations.

Mardi prochain, je serai présent au Conseil syndical du SYVEDAC qui se réunira à la mairie de CAEN.

Avant d’entrer dans l’hiver, Il faut mettre un terme à cette situation où financièrement tout le monde est perdant/perdant ».