Syndicats contre Duron

Madame, Monsieur,

 

Je tenais à réagir à une lettre de l'inter syndicale de CAEN LA MER adressée à Philippe DURON. Vous trouverez une copie de cette lettre ici.


Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a lancé cette semaine la première étape de consultations des organisations syndicales en vue des réformes sociales du quinquennat.


Je constate une nouvelle fois qu’il existe un fossé entre le discours national du Parti Socialiste et la pratique de ses élus locaux.


En effet, après avoir pris connaissance du courrier envoyé le 13 mai dernier par l’Inter Syndicale de CAEN LA MER (CGT, UNSA, CFDT, FO et SUD) à Philippe DURON, je ne comprends pas la méthode et l’attitude du Président de CAEN LA MER vis-à-vis des représentants du personnel de l’agglomération.
 
Les syndicats parlent d’une « conception du dialogue social qui n’est pas la » leur, ils font part d’agents « bafoués », traités comme des « incapables, fainéants »…
 
Tous ces termes sont choquants et inquiétants, c’est pourquoi je demande au Président de CAEN LA MER d’apporter des explications sur les méthodes de management et sur la réorganisation des services de CAEN LA MER.
 
Sous prétexte d’être un élu socialiste, on ne peut pas se dispenser ni de dialogue social, ni des négociations syndicales.
 
Un élu qui s’autoproclame dans ses documents électoraux comme défenseur à Caen la mer du maintien de services publics de haut niveau, doit comprendre qu’il ne pourra pas mener ce beau combat tout seul mais qu’il aura toujours besoin du travail quotidien de tous les agents de l’agglomération !  
 

 

Sincères salutations,
 Philippe LAILLER