universitéAu mois de mai, un nouveau Président sera élu pour l’Université de CAEN Basse-Normandie (UCBN).

Après 9 ans passés à la tête de l’UCBN, Josette TRAVERT, également Maire-Adjoint de Philippe DURON à la ville de CAEN va quitter son poste.

Le Modem se réjouit de ce départ qu’il avait déjà demandé il y a trois ans après les incidents survenus dans les locaux de l’Université.

Il avait à l’époque dénoncé un réel conflit d’intérêt dans toutes les fonctions de Mme TRAVERT.

Nauvrage éducation à CaenNous venons d’apprendre les projets de fermeture de classes et de postes par l’inspection académique pour la rentrée scolaire 2012/2013. A la rentrée prochaine, quatre ouvertures et sept fermetures de classes sont prévues ainsi que la suppression de trois postes de soutien et de deux postes Rased (pour élèves en difficulté).

Si l’équipe de Philippe DURON s’indigne de cette annonce, la qualifiant d’inacceptable, elle en est en partie responsable.

Les années passent et se ressemblent avec l’équipe municipale actuelle. Depuis l’arrivée de Philippe DURON il y a quatre ans à la tête de la mairie de CAEN, 17 classes ont déjà été fermées !

Abri de bus de la place Monseigneur des HameauxEn photo, l'arrêt de bus de la place Monseigneur des Hameaux (Caen) redécoré par les parents d'élèves de l'école Duc Rollon

Nous apprenons avec inquiétude que des projets de fermetures de classe et de postes sont annoncés par l’inspection académique pour la rentrée 2011/2012.
 
Le Modem demande à Philippe DURON de se mobiliser afin d’éviter ces suppressions en particulier dans les quartiers situés en pleine rénovation urbaine comme la Grace de Dieu.

Echec scolaireLe Calvados devrait perdre un nombre important de classes à la rentrée prochaine. Les fermetures devraient concerner notamment les communes de Caen, Bieville-Beuville, Fleury-sur-Orne, Potigny, Ryes et Troarn.

Pour les autres écoles, des postes de soutien et de remplaçants seront supprimés et les effectifs augmentés, première étape des objectifs nationaux d'économie sur l'éducation lancés par le gouvernement.

http://www.ville-caen.fr/Tourisme/CAENencapitales/universite.jpgLors de l’Assemblée Générale qui s’est tenue cet après-midi sur le Campus 1 de l’Université de Caen, le blocage de l’ensemble du Campus 1 a été « voté »…. Ou plutôt décrété par une minorité d’étudiants…

L’Assemblée générale, qui a regroupé quelques 1 500 collégiens, lycéens et étudiants, soit à peine plus de 6% des étudiants caennais, et dirigée par les partisans du blocage, n’a pas pu s’exprimer dans les règles démocratiques nécessaires à la prise d’une telle décision (vote à main levée, décompte effectué par les pros-blocage, etc.).

 

Philippe Lailler s'exprimait mercredi 13 mai sur la radio France bleu Basse-Normandie concernant la gestion du conflit à l'Université. Ecoutez l'interview durant le journal :



> Lire le communiqué de presse