Gilles DétervilleEn commentant un sondage sur le réseau social Facebook qui place François BAYROU devant François HOLLANDE dans les intentions de vote des agriculteurs, Gilles DETERVILLE, suppléant de Philippe DURON à l’Assemblée Nationale a dit que « Fort heureusement, les agriculteurs sont de moins en moins nombreux dans notre pays » !
 

Alors que le candidat socialiste à l’élection présidentielle a consacré près de 10 heures au salon de l’agriculture, le Modem est extrêmement choqué par les propos de M. DETERVILLE !
 
Nous devons respecter le monde agricole. Ce sont les agriculteurs qui nous permettent de nous nourrir. C’est aussi un des rares domaines qui exporte encore en France alors que notre pays a un déficit commercial phénoménal !
 

Notre belle région normande a toujours été une terre d’agriculture et il serait bon que nos représentants locaux ne l’oublient pas.

Aujourd’hui, la question de l’arrêt de la construction de l’EPR de Flamanville apparaît comme un point de discorde au cœur des négociations entre Europe Ecologie, Les Verts et le Parti Socialiste. Cependant, dans notre Région qui est la plus concernée, les écologistes siègent avec leurs amis du PS au sein de la majorité.

Alors qu’Eva Joly, candidate EE-LV à la présidentielle, affirme de nouveau son souhait de voir les travaux de l’EPR s’arrêter, les membres de son parti en Basse Normandie semblent faire la sourde oreille.


document réalisé par la commission environnement du MoDem Calvados

Le sujet du nucléaire est l'objet de débats passionnels et de discours de l'ordre de la croyance. L'objectif de ce document est de regrouper un certain nombre de chiffres clefs du nucléaire pour former une base de réflexion.

Les données chiffrées concernent les points suivants :

  • Proportion du nucléaire dans l'énergie totale en France

  • Proportion du nucléaire dans l'énergie électrique en France

  • Ressource en combustible pour centrale nucléaire

  • Production de combustible nucléaire

  • Coût renouvellement des centrales

  • Coût de production

  • Production de gaz à effet de serre par la filière électricité nucléaire


Un colloque sur le thème «Environnement et Santé: les Nouvelles Technologies entre Espoirs et Inquiétudes» se déroulera les jeudi 12 et vendredi 13 mars 2009 à Caen.

> Visualiser la plaquette

> Bulletin d'inscription

 

 

Electrique

Dans un contexte de crise économique mondiale se profile une autre crise, due à la fin du pétrole. Elle implique un changement radical de nos modes de vie. C'est donc dès maintenant que les collectivités locales doivent anticiper ces changements et adapter l'urbanisme aux contraintes de l'avenir.

Les biocarburants ou les véhicules électriques ne constituent pas une solution d'avenir pour les déplacements en raison des surfaces ou de l'énergie nécessaires démesurées. L'avenir ne peut être que dans des transports collectifs plus denses et efficaces. La seconde ligne de Tram est l'exemple de la politique à conduire, et c'est aujourd'hui qu'il faut commencer à investir. Il faut au moins 10 ans entre le moment où l'on prend une décision pour un investissement majeur d'urbanisme et l'achèvement des travaux. 10  à 20 ans, c'est le temps qui nous sépare selon les spécialistes du pic de production du pétrole, qui deviendra alors inabordable, et donc de la remise en cause des voitures thermiques actuelles.

Il faudra repenser la ville pour y réduire au maximum le besoin de déplacement en assurant une mixité sociale dans tous les quartiers, en densifiant la population pour maintenir ou faire revenir les commerces de proximité :  il ne faut pas laisser le centre ville aux véhicules électriques ou hybrides dits propres et aux privilégiés qui auront les moyens d'en posséder un, laissant ainsi comme toujours dans le besoin les moins aisés de nos concitoyens, mais au contraire réserver ces véhicules à ceux à qui ils sont vitaux (hôpitaux, livraisons, agriculteurs...)..

Le Modem de Caen souhaite donc que la mairie s'engage dans le développement des infrastructures de transports en commun et dans les projets d'urbanisme nécessaires à nos concitoyens pour demain.