Interpellé en tant que Maire d'Hérouville Saint-Clair par le Président du Groupe Lea/Léo Crèches et Services implanté à Hérouville Saint-Clair et dans le Calvados au sujet de l'annonce du gouvernement dans le PLF 2020, de supprimer le crédit d'impôt famille(CIFAM) à destination des employeurs qui réservent des places de crèches pour leurs salariés, à compter du 31 décembre 2021, Rodolphe THOMAS réagit :  

« Les professionnels des crèches privées sont très inquiets de cette annonce qui risque de conduire à la fermeture de crèches privées d'une part, et d'avoir un impact très négatif sur la garde d'enfants à l'échelle de nos territoires, d'autre part.  

J'ai appris ce matin la démission de Nicolas Hulot, Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire. C'est un choix personnel qu'il convient de respecter.

Au-delà de cette annonce, les propos de Nicolas Hulot doivent nous interpeller et nous inviter à réfléchir sur nos politiques et sur la place que doit prendre le développement durable dans nos projets.

De toute évidence, cet enjeu est transversal et doit être intégré à l'ensemble des politiques. Le respect des engagements pris envers les générations futures ne sera respecté que si "la pression très forte du court terme" cesse de "préempter les enjeux de moyen et long termes" comme le dit l'ex-Ministre de l'Écologie.

Des grands axes partagés, qui vont dans le bon sens

Les grands axes de la réforme constitutionnelle ont été présentés par le Premier Ministre Edouard PHILIPPE. Décentralisation, diminution du nombre de parlementaires, introduction d’une dose de proportionnelle : autant de sujets que le Mouvement Démocrate défend depuis 2012, dans une optique de meilleure représentativité des citoyens et d’un fonctionnement plus efficace de nos institutions.

Une proportionnelle insuffisante à l’Assemblée Nationale

Si la diminution du nombre de parlementaires est conforme à ce qui était attendu, la dose de proportionnelle à 15% annoncée par le Premier Ministre ne peut nous satisfaire. Nous défendons depuis 2012 le scrutin majoritaire actuel pour 75% des députés et une proportionnelle pour 25% de l’Assemblée Nationale, condition d’une représentation significative des différentes sensibilités politiques.

Photo : Les débuts d’Heula, au quartier du Val à Hérouville Saint-Clair. De gauche à droite : Sylvain Guichard, Céline Verardo,
Jean-François Toudic, Laurence Plainfossé.

"C'est avec beaucoup d'émotion que j'ai appris la disparition de Jean-François Toudic et mes pensées vont vers sa famille et ses proches. Depuis plus de dix ans, nous avons l'honneur d'accueillir sur le territoire hérouvillais l'entreprise Heula dont il est l’initiateur.

Nous avons toujours accordé une attention toute particulière à leurs successives extensions et cette entreprise est l'un des fleurons du développement économique de notre ville. Cette disparition tragique survient alors que l’entreprise est en plein développement avec l’acquisition de nouveaux locaux à Hérouville Saint-Clair.

Je pense à l'ensemble des salariés et à Sylvain Guichard, co-fondateur de l’entreprise, avec lequel nous avons souvent collaboré et qui a créé notre visuel « Hérouville Saint-Clair, une Ville capitale ».. Qu'ils sachent tous que nous sommes à leurs côtés dans cette épreuve si douloureuse et que nous souhaitons que leur belle aventure de Heula se poursuive".


Rodolphe Thomas,
Maire d'Hérouville, vice-président de la Région Normandie

 "Erwann Bernet Collège"Lundi 5 février, lors de la session du budget primitif du Département du Calvados, a été votée la fermeture du collège de Colombelles.

Je tiens, en tant que conseiller départemental du canton d’Hérouville-Colombelles, à rappeler ma position sur ce dossier.

En effet, depuis l’annonce de la volonté de fermer le collège Henri Sellier, je me suis toujours opposé à cette fermeture. J’ai exprimé à plusieurs reprises, que ce soit publiquement ou en interne, mon désaccord profond avec cette décision et ce pour plusieurs raisons : d’attractivité, de proximité et de continuité pédagogique (Cf communiqué de presse du 15/09/2017).

Marc FesneauLes nouveaux députés sont maintenant prêts à passer à l'action: c'est un renouvellement sans précédent pour cette nouvelle assemblée. 424 nouveaux députés sur les 577 viennent de rejoindre les bancs du Palais Bourbon. C'est aussi un hémicycle plus jeune dont la moyenne d'âge passe de 54 ans à 48 ans avec 29 députés qui ont moins de 30 ans ! C'est également une assemblée plus féminine avec 224 femmes soit 40 % des élus. d'ailleurs, elles représentent 46 % du groupe Mouvement démocrate. Présent dans le gouvernement, le Mouvementdémocrate est un soutien exigeant de la majorité du Président Macron.
Le Modem associé à La République en Marche, dispose pour la première fois d'un groupe parlementaire composé de  47 membres. Le député centriste Marc Fesneau a été désigné à l'unanimité à sa tête.