C'est le premier appel du MoDem dans le Calvados. Rémi Bougault, responsable de la 5e circonscription (Bayeux) du Mouvement démocrate, a appelé, jeudi, les électeurs de son secteur à voter à la primaire de la droite pour Alain Juppé. « C'est le seul candidat capable de créer le rassemblement nécessaire pour le redressement de notre pays », souligne-t-il.

Patrice Michard, conseiller national du mouvement démocrate pour l'ancienne Basse-Normandie, ne cache pas l'éventualité d'autres appels pour le candidat de la droite dans le Calvados.

Il est à noter que le président du MoDem, François Bayrou, a encouragé ses sympathisants à voter pour Alain Juppé, en septembre.

Aurore Coue -QUOTIDIEN OUEST-FRANCE Bayeux du vendredi 14 octobre 2016
 

C'est à Ouistreham, où ses parents Jean-Louis et Liliane Blanchet, ont dirigé le casino pendant vingt ans, que Christophe Blanchet a présenté sa candidature jeudi 21 juillet.

« Oui, c'est tôt. Mais ça nous laisse le temps d'apprendre et d'expliquer aux gens mes idées et le rôle d'un député ». Un peu moins d'un an avant les élections législatives des 11 et 18 juin 2017, Christophe Blanchet est déjà sur le terrain.

A 43 ans, en couple et père de deux enfants, il est maire adjoint de Merville-Franceville et commerçant à Caen (bars, hôtels, restaurants). Il se présente dans la 4e circonscription du Calvados (cantons de Cabourg, Deauville-Trouville, Dozulé, Honfleur, Ouistreham et Pont-l'Evêque).

Une liste initiée par Jean-Claude Desloques

Vendredi soir, le baptême de la liste de rassemblement « Fiers d'être Ouistrehamais » s'est déroulé au musée du mur de l'Atlantique. Jean-Claude Desloques a été choisi comme tête de liste aux prochaines élections municipales par ses colistiers.

Éponyme de l'association créée par Danièle Priou, la liste avait été évoquée lors de la réunion de travail à laquelle Jean-Claude Desloques était convié, le 8 janvier, avec Danièle Priou, Jean-Philippe Ledain, candidat Modem - UDI et Brigitte Corbin, membre de l'UMP et également candidate aux élections municipales. Il s'agissait « d'initier un projet fédérateur et un projet alternatif au maire sortant ». C'est désormais chose faite.

27 Novembre 2013 (Bayeux)
Jean est attendu à 14h30 au bar L’Europe rue de Saint Malo, par la presse locale (la Renaissance et le Bessin Libre). Après une interview s’en succède une autre : France Bleu nous rejoint. Une équipe de documentaire en free-lance, Nina et Mathilde, nous suivent également jusqu’à la sortie de Bayeux, pour leur premier projet, toutes les deux sorties d’école de journalisme depuis peu. Leur sujet, en parallèle duquel elles ont choisi de rencontrer Jean, est le suivant : « Exister par soi-même, la difficile équation du Centre ».

Jean Lassalle a fait une halte au cimetière militaire britannique à Bayeux ce mardi midi.Jean Lassalle a fait une halte au cimetière militaire britannique à Bayeux ce mardi midi.© Photo : Ouest-France > Agrandir l'image

Il est arrivé dimanche à Sainte-Mère-Eglise, dans la Manche. Depuis, il a parcouru toutes les plages du Débarquement, s’est rendu à Port-en-Bessin pour arriver à Bayeux lundi, en fin de journée.

Son tour de France à la rencontre des citoyens l'a conduit jusqu'en Basse-Normandie. Jean Lassalle était à Bayeux aujourd'hui. Et sera à Caen demain.

Après avoir déjà parcouru 5 000 km à travers routes et chemins de France, Jean Lassalle, député Modem des Pyrénées-Atlantiques, a fait une halte dans la capitale du Bessin aujourd’hui. Au-delà des traditionnelles visites au cimetière britannique ou au mémorial des reporters, le député marcheur est allé à la rencontre des Bayeusains, en toute simplicité et humilité.