De gauche à droite : Jean-Louis Gérard, vice-président départemental de l'UDI ; Corinne Rouxel (MoDem) ; Pierrick Métier (UDI) ; Jean-Philippe Le Dain (MoDem) ; Thierry Corroler (UDI) ; Romuald Lecomte (MoDem) et Rodolphe Thomas, maire MoDem d'Hérouville-Saint-Clair.


Dirigeant les services aux entreprises à la CCI, Jean-Philippe Le Dain, 43 ans, est conseiller municipal d'opposition depuis 2008. Il a présenté vendredi sa candidature aux prochaines élections municipales comme tête de la liste « Ouistreham, le nouveau cap ». « Une liste de rassemblement Modem et UDI », précise t-il.

Et pour le soutenir, Rodolphe Thomas, maire Modem d'Hérouville-Saint-Clair et Jean-Louis Gérard, vice-président départemental de l'UDI. Les deux partis qui l'ont désigné comme chef de file sur Ouistreham.

Selon lui, la situation financière de la Ville « est catastrophique », les commerçants et les entreprises « sont en difficulté à cause de la Cotisation foncière des entreprises (à peu près similaire à la taxe professionnelle) ». Il embraye sur l'entrée à Caen-la-Mer qu'il juge « ratée à cause du maire qui a préféré refuser la réalité, alors qu'avant les dernières municipales de 2008, nous l'engagions déjà à y songer ».

Il poursuit sur la pression fiscale supportée par les habitants : « Plus 14 % en 2009 ».

Et que souhaite t-il mettre en place avec son équipe, en dehors de valoriser le tourisme ? « Je veux améliorer les services de proximité en passant par l'associatif, la mise en place de conseils de quartiers, une politique de l'enfance ». Et pour le renouvellement urbain, il voudrait « mettre en place un plan local d'urbanisme pour préparer les 20 ans de développement de Ouistreham. Faciliter les accès les déplacements et le stationnement et élaborer une ceinture verte autour de la commune ».