Ce mardi 9 mai, nous fêtons la Journée de l’Europe commémorant la déclaration Schuman du 9 mai 1950, moment fondateur de l’Union Européenne et de la réconciliation franco-allemande.

Dimanche dernier, les Français ont majoritairement voté en faveur d’un Président optimiste et résolument tourné vers l’Europe. Les images du nouveau Président de la République arrivant au Louvres au son de l’hymne européen marqueront toute une génération.

Tous les militants d’une Europe forte, active dans le monde et aux côtés de ses citoyens, se réjouissent de l’élection d’Emmanuel Macron. Celle-ci est une chance unique pour relancer la dynamique européenne si nécessaire pour affronter les défis de demain. Les véritables solutions aux problèmes de notre époque se trouveront dans la collaboration avec nos voisins plutôt que dans le repli sur soi.

Les Jeunes du MoDem du Calvados réagissent au Brexit. Ils estiment qu'il « ne changera pas les liens indéfectibles qui unissent la Grande-Bretagne et la France ». Malgré tout, « ce choix souligne avec violence les fragilités de l'Europe actuelle, les doutes et les incertitudes des pays membres et de leurs citoyens ».

Après ce référendum, les Jeunes démocrates du Calvados formulent plusieurs propositions pour une UE « plus citoyenne, plus démocratique et résolument tournée vers demain : une éducation à l'UE dès l'enfance pour former de vrais citoyens européens ; harmoniser les fiscalités et

Lou Hiver, nouveau président des jeunes du MoDem

Lou Hiver vient d'être élu président fédéral des Jeunes Démocrates du Calvados. Cette structure regroupe les adhérents du  MoDem de moins de 33 ans.

Lou Hiver est âgé de 25 ans. Il a rejoint le MoDem après la présidentielle de 2012. Il a notamment participé à la campagne des dernières municipales à Caen, dans l'équipe centriste.

Celui qui a reçu un mandat de deux ans sera entouré d'un bureau composé de quatre personnes : Claire Saint-Jean (secrétaire), Coralie Belamy (trésorière), Nicolas Samson-Agnez et Erwann Bernet.

Journal Ouest-France du vendredi 1 juillet 2016
Edition : Calvados - Rubriques : Notes Politiques

Samedi 2 avril, France 3 Normandie proposait de donner la parole aux jeunes militants dans son émission La voix est libre.

Les Jeunes Démocrates de Normandie s'étonnent de l'absence de centristes sur le plateau. Force politique incontournable en Normandie, le centre compte de nombreux élus et militants. Seul véritable défenseur de la construction européenne, portant une vision humaniste de la société, le centre défend une vision pragmatique sur la loi travail, loin des amalgames et clichés véhiculés par les extrêmes présents sur le plateau. D'un côté, le MJS et le front de gauche, souhaitant ne travailler que 32 heures (sic). De l'autre le FN attaquant l'Europe sur ce sujet pourtant national (re-sic).

En photo : l’équipe d’organisation des Jeunes Démocrates Européens

Sous l'impulsion de Lou Hiver, de Ludovic Benmokhtar des Jeunes Démocrates et les Jeunes UDI (regroupés au sein des Jeunes Démocrates Européens) ont organisé un débat sur l'Europe à Caen ce vendredi 04 mars.

Les militants se sont initiés au débat. Regroupés en deux équipes, ils ont débattus sur deux sujets : " L'ouverture des frontières" et "Une politique de défense et de relations étrangères à l'échelle européenne".

Maire d'Hérouville, vice-président de l'Agglomération Caen-la-Mer, conseiller départemental d'Hérouville-Colombelles, et maintenant conseiller régional : frappé par le cumul des mandats, Rodolphe Thomas va devoir faire des choix. « Je l'ai dit au cours de la campagne, que je sois élu dans la majorité ou l'opposition au conseil régional, je démissionnerai de mon poste de conseiller départemental. » Cette décision devrait être effective en début d'année, après l'installation du conseil régional. Elle propulserait son suppléant dans l'assemblée départementale, Erwann Bernet. Secrétaire fédéral des Jeunes démocrates de Normandie, « il sera à 25 ans, l'un des benjamins du Département », prévoit Rodolphe Thomas, confiant à l'idée de lui passer le relais. Ce nouveau venu sera appelé à siéger aux côtés du binôme du maire d'Hérouville, Sylvaine Lepoittevin, 10e vice-présidente membre de la commission autonomie et handicap.