Maire d'Hérouville, vice-président de l'Agglomération Caen-la-Mer, conseiller départemental d'Hérouville-Colombelles, et maintenant conseiller régional : frappé par le cumul des mandats, Rodolphe Thomas va devoir faire des choix. « Je l'ai dit au cours de la campagne, que je sois élu dans la majorité ou l'opposition au conseil régional, je démissionnerai de mon poste de conseiller départemental. » Cette décision devrait être effective en début d'année, après l'installation du conseil régional. Elle propulserait son suppléant dans l'assemblée départementale, Erwann Bernet. Secrétaire fédéral des Jeunes démocrates de Normandie, « il sera à 25 ans, l'un des benjamins du Département », prévoit Rodolphe Thomas, confiant à l'idée de lui passer le relais. Ce nouveau venu sera appelé à siéger aux côtés du binôme du maire d'Hérouville, Sylvaine Lepoittevin, 10e vice-présidente membre de la commission autonomie et handicap.

 

« Ma priorité demeure Hérouville, et maintenant le conseil régional. J'ai beaucoup appris au Département, de même lors de mon expérience de parlementaire. Le conseil régional constitue pour moi une marche supplémentaire, car les Régions ont désormais de plus en plus de compétences. »

Quid de sa vice-présidence de l'Agglo ? « Je souhaite rester un acteur important de Caen-la-Mer. Je me suis particulièrement investi ces 18 derniers mois dans le domaine des infrastructures et des transports. Je finaliserai le remplacement du tram à Caen, et ensuite, je passerai la main. Il y a, à l'Agglo, des élus capables de poursuivre le dossier. »

 

Nathalie LECORNU-BAERT.