Après l’annonce du gouvernement AYRAULT, le Mouvement Démocrate du Calvados tenait à saluer l’influence des élus Hauts-Normands qui ont su imposer deux ministres : la députée-maire de Rouen Valérie Fourneyron, nommée ministre des sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative, et Laurent Fabius  député et président de la communauté d'agglomération rouennaise, nommé ministre des affaires étrangères.Read More


Ces nominations, si elles sont importantes pour la Normandie, symbolisent malheureusement la perte d’influence de Caen face à Rouen sur l’échiquier politique.

En janvier 2012, Philippe DURON avait déjà perdu le duel qui l’opposait à Laurent FABIUS en laissant partir la Chambre Régionale des Comptes à ROUEN alors que notre ville, pourtant suitée au cœur de la Normandie, avait tous les atouts pour garder cette juridiction administrative.

Le Modem s’interroge sur le peu d’influence des deux députés socialistes CAENNAIS, au sein même de leur propre parti.

Comme sur des dossiers essentiels tels le devenir du CHU, la reconstruction de la maison d’arrêt, ou la requalification du 18eme RT, il est aujourd’hui regrettable que Philippe DURON  et Laurence DUMONT ne trouvent pas de soutiens auprès du nouveau gouvernement et ne rejettent systématiquement les retards accumulés sur les autres institutions.

Aujourd’hui, nous en sommes presque à regretter l’époque où Louis MEXANDEAU, qui n’ayant pourtant pas de mandat de Maire de CAEN, avait su user de son influence et de ses réseaux pour obtenir cinq fois un poste de ministre entre 1981 et 1993.

Philippe Lailler