NucléaireDepuis quelques jours, les yeux du monde sont tournés vers le Japon, et nos pensées vont aux Japonais qui traversent courageusement une catastrophe naturelle qui devient jour après jour une crise nucléaire dont nul ne connaît encore le dénouement.

Ce pays est confronté à une crise sans précédent, séismes, tsunami et maintenant instabilité des centrales nucléaires. Notre priorité est de favoriser une aide internationale et répondre favorablement aux besoins et demandes que le Japon pourrait formuler.

En France, le débat sur la pertinence de ce mode de production d'énergie est à nouveau dans tous les esprits, relayé par la presse et de nombreux responsables politiques.

Aujourd’hui, les Bas-Normands sont en droit de s’interroger sur le Nucléaire avec la présence de la centrale à Flamanville, la construction de l’EPR et la mise en œuvre du projet SPIRAL 2 (GANIL) dans l’agglomération caennaise.

Les responsables politiques doivent s’inspirer de la retenue, du courage et de la décence des Japonais. Si un débat est nécessaire et légitime, il doit se tenir dans un contexte serein et dépassionné. Sur ce sujet fondamental, la précipitation et le dogmatisme sont de mauvais conseils.

Corinne Lepage et l'équipe du MoDem Basse-NormandieJ’ai demandé à la Maison du citoyen d’Hérouville Saint-Clair d’organiser une réunion publique sur l’avenir du Nucléaire durant le mois d’avril en présence de notre Député Européen, Corinne LEPAGE, ancien Ministre de l’environnement, de responsables politiques de toutes tendances, de scientifiques et d’associations.

La question de fond réside finalement dans le fait de savoir si notre pays doit considérer le nucléaire comme une énergie en soi ou une énergie de transition.

Nous mettrons en place les conditions d’un débat serein et chacun pourra s’informer en toute honnêteté et transparence.

 

Rodolphe THOMAS

Maire d’Hérouville Saint-Clair

Conseiller général du Calvados