Après avoir ridiculisé une partie du gouvernement français sur tous les médias cette semaine, le nouveau clip de l'UMP pour les régionales crée à nouveau la polémique et n'échappera pas à un procès car les jeunes UMP ont été saisis d'une demande concernant les droits moraux de Marie-Mai (artiste interprète de la bande son) qui n'ont pas été payés.