PVPhilippe Lailler, président du MoDem dans le Calvados, réagit au mouvement des agents de surveillance de la voie publique (ASVP) de Caen.

Ceux-ci réclament un nouveau statut. « Les amendes pleuvent sur la ville car après plus d'un an de négociations, ces agents municipaux n'ont plus d'autre moyen pour interpeller la municipalité que de faire une grève du zèle en appliquant une « tolérance zéro » pour le stationnement. Démontage du kiosque d'information boulevard Mal-Leclerc, suppression du stand de la police municipale lors de la foire de Caen, pas de revalorisation salariale de 200 € comme pour l'ensemble du reste du personnel de la ville... Dès le début de son mandat, la nouvelle municipalité a commis plusieurs erreurs politiques. »

Philippe Lailler invite les Caennais à retourner les contraventions de stationnement au maire et propose aux ASVP de « changer de stratégie en ne verbalisant que les véhicules des élus qui se trouvent sur le parking de l'hôtel de ville ».