Projet d'espoir Caen
C’est un projet qui parle d’espoir. Un projet et pas seulement un programme. Car un programme électoral, c’est trop souvent un catalogue de promesses disparates dont le seul but est de séduire des électeurs. « Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent… », disent les cyniques. Avec autant de déceptions au bout. Un projet, c’est plus profond. C’est une vision. Cela parle d’un pays, de son destin. D’un pays, c’est-à-dire d’un peuple et de ses valeurs. Et du chemin qu’il doit suivre pour être heureux, pour être grand, pour être reconnu, pour se reconnaître. A la veille de l’élection présidentielle de 2007, François Bayrou apparaît comme celui qui peut changer le destin politique de notre pays. Il dit : « Nous traversons une crise comme nous n’en avons pas rencontré depuis cinquante ans. Pour sortir de cette crise, il faut bousculer les vieux clivages, imposer un projet d’espoir, qui rassemble au lieu de diviser. » Ce livre est celui des idées claires pour la France. Des idées de réformes concrètes et réalisables, mais plus encore des orientations qui réunissent un pays et lui permettent de trouver son chemin.

Projet d'espoir , un livre de François Bayrou, aux éditions Plon, 17 euros, 194 pages.
 

Les remontrances des habitants de Caen la mer au sujet des collectes des déchets ménagers ne sont pas sans entraîner de vives réactions y compris du président de l'agglo lui-même. Chaunu imagine que ce nouveau sujet de polémique fasse faire à Philippe Duron des cauchemars.

> Agrandir le dessin

Impôts Caen la Mer Philippe DuronAprès plus de trois heures de débat intense, les conseillers communautaires de Caen la mer ont donc voté l'augmentation des taux d'imposition. De quoi inspirer Chaunu qui imagine Philippe Duron se réjouir de voir les projets de l'agglo pouvoir être poursuivis.

> Agrandir le dessin

Chaunu concernant la dispute sur le collège Jacquard et le tramway de Caen avec Philippe Duron, Eric Vève, Jean-Léonce Dupont. Rodolphe Thomas> Agrandir le dessin

Pendant un mois, Hérouville Saint-Clair mise sur les économies d'énergie. De quoi inspirer Chaunu, qui imagine le maire Rodolphe Thomas narguant les élus passant leur temps à "s'allumer" depuis de nombreuses semaines

Dépntez-moi çà ! Il parle des minarets ? Non des antennes relais !Le maire d'Hérouville Saint-Clair, Rodolphe Thomas (Modem) s'est opposé dans un arrêté signé le mardi 14 juin à l'implantation d'une antenne-relais de téléphonie mobile de Bouygues Telecom dans sa commune (voir en page 15), il a été un des premiers en revanche à être favorable à l'implantation d'une mosquée sur sa commune (voir en page 16).De quoi inspirer notre dessinateur Chaunu cette semaine.

> Agrandir le dessin