Bonjour Monsieur le Député
J'étais présent à votre réunion sur Caen et suite à vos préoccupations que je partage, et le recueil de Cahiers de l'Espoir, voici quelques propositions .

- Promotion de la culture française
Proposition :

 Favoriser les auteurs et les éditions françaises en accordant aux auteurs édités par des entreprises situées sur le territoire Français sur support-papier ou sur support numérique des acquis sociaux notamment en matière de retraite quelque soit le lieu de résidence de l’auteur.


Objectif :
Cet avantage permettra de réaffirmer la position de la France comme un lieu privilégié de la diffusion culturelle et de capter une bonne partie de l’économie mondiale de l’édition numérique.

- Éducation et monde du travail
Proposition :

Regrouper en un seul ministère l’éducation et la formation professionnelle. Permettre aux organismes de formation professionnelle et aux organisations syndicales (voire aux organismes de formation des élus), d’utiliser gratuitement des salles de classe des lycées et université avec pour contrepartie un quota d’accueil de lycéens et d’étudiants.
Objectif :
Arrêter la dichotomie entre l’éducation et le monde du travail, et combattre la peur des étudiants d’affronter un monde du travail qu’il considère comme difficilement accessible et éloigné de leurs repères culturels.
Modifier la culture « citadelle » de l’éducation nationale pas assez ouverte sur le monde du travail et permettre d’abaisser les coûts de la formation professionnelle. La région est déjà un acteur ayant pour compétence les lycées (et de fait aussi intervenant pour soutenir les universités en investissant à la place de l’État) et la formation professionnelle, le travail en sera d’autant simplifié.

- Remettre le citoyen au coeur du processus politique
Voir ci-joint une analyse que je vous joins et une proposition que j’avais rendue publique datant du 18 janvier 2012 (donc à la fin de la précédente législature pour l'analyse sociologique du parlement), là une vraie révolution qui pourrait inspirer toutes les démocraties.
Proposition :
Ériger le parlement en deux chambres, l’une au modèle de notre actuelle assemblée nationale, l’autre (assemblée populaire) de citoyens désignés par tirage aux sort sur les listes électorales dont le rôle serait un droit de veto et de saisine du parlement selon une majorité qualifiée (et on pourrait ajouter un rôle de contrôle au modèle des actuelles commissions parlementaire, mais en plus efficace)
Objectif :
Faire de l’opinion publique une institution qui puisse formaliser sa pensée et influer sur les décisions. Assurer une égalité des citoyens dans la représentation populaire toute en préservant une forme d’élitisme dans la chambre « politique ». Éviter les révoltes populaires par ce moyen de représentation égalitaire. Obliger les parlementaires à rendre des comptes au peuple et de rendre plus pédagogique leur action. Renouveler le personnel politique, les citoyens de la chambre populaire pouvant ainsi prendre goût à la politique et ensuite décider de briguer des mandats.

- Appliquer le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels
Je vous laisse relire cette Résolution de l’ONU 2200 A (XXI) du 16 décembre 1966, en vigueur le 3 janvier 1976 que je vous joins en notamment son article 7 et je reste sidéré que les parlementaires et les politiques, et c’est aussi une critique pour le MODEM n’en fasse pas leur credo permanent alors que la France en est le signataire et que c'est le niveau minimum de dignité que la société se doit d'apporter à ses ressortissants.

"Article 7
Les États parties au présent Pacte reconnaissent le droit qu'a toute personne de jouir de conditions de travail justes et favorables, qui assurent notamment :

a) La rémunération qui procure, au minimum, à tous les travailleurs :
i) Un salaire équitable et une rémunération égale pour un travail de valeur égale sans distinction aucune; en particulier, les femmes doivent avoir la garantie que les conditions de travail qui leur sont accordées ne sont pas inférieures à celles dont bénéficient les hommes et recevoir la même rémunération qu'eux pour un même travail;
ii) Une existence décente pour eux et leur famille conformément aux dispositions du présent Pacte;
b) La sécurité et l'hygiène du travail;
c) La même possibilité pour tous d'être promus, dans leur travail, à la catégorie supérieure appropriée, sans autre considération que la durée des services accomplis et les aptitudes;
d) Le repos, les loisirs, la limitation raisonnable de la durée du travail et les congés payés périodiques, ainsi que la rémunération des jours fériés.
"


En vous souhaitant de réussir dans vos projets et avec toute mon amitié

Dominique F.