Wharf« Comment ne pas s’étonner des propos de la Région Basse-Normandie et plus particulièrement de son président Laurent Beauvais, au sujet de la fermeture du Centre d’Art Contemporain (le Wharf), implanté à Hérouville Saint-Clair ? Celui-ci semble regretter sa fermeture mais en même temps, il fustige les missions accomplies par le Wharf, jusqu’à porter atteinte à ses personnels. Le Wharf, selon le président de Région, aurait failli à ses missions, allant jusqu’à parler de « dysfonctionnements ». Avec de tels propos, nul doute que la Région n’entend pas accompagner l’avenir professionnel du directeur du Wharf et de son assistante.

 

Laurent Beauvais semble aussi ignorer les missions d’un Centre d’Art Contemporain (CAC) et celles d’un Fonds Régional d’Art Contemporain (FRAC). Ces deux structures n’étaient pas en concurrence mais agissaient en complémentarité. La fermeture du Wharf prive les artistes comme le public d’un lieu culturel, comme d’un label, dont d’autres régions pourront désormais bénéficier. Pourtant, l’art contemporain est le parent pauvre de notre région : très peu de lieux d’expositions, d’ateliers d’artistes, avec un maillage territorial inexistant.
La Ville d’Hérouville Saint-Clair n’a pas de leçon à recevoir de la Région en matière de politique culturelle. Nous avons effectué une proposition de participation financière à la Région, au travers de son FRAC, pour maintenir des activités dédiées à l’art contemporain à Hérouville, notamment des expositions et médiations artistiques. La Ville aimerait connaître le nombre de collectivités locales participant au financement du FRAC de Basse-Normandie qui s’apprête à prendre des dimensions pharaoniques… »


Rodolphe THOMAS
Maire d’Hérouville Saint-Clair
Conseiller général du Calvados