Dans un article paru dans le journal Ouest-France du mardi 21 février, on nous apporte une précision quant au transfert de la chambre régionale des comptes de CAEN à ROUEN.

Didier MIGAUD, le Président socialiste de la cour des comptes a confirmé qu’il a lui-même proposé au premier ministre la capitale haut normande comme ville d’accueil de cette institution.
Le duel qui opposait le Député-Maire de CAEN à Laurent FABIUS pour garder cette institution avait alors tourné en la faveur du Haut-normand.

Pour quelles raisons ?

Selon Philippe DURON, c’était une nouvelle fois la faute du gouvernement qui avait fait un « mauvais coup », mais en aucun cas la sienne.

Cependant nous savons aujourd’hui que l’homme qui a fait pencher la balance est un autre socialiste, Didier MIGAUD, le Président de la Cour des comptes, qui a proposé ROUEN au détriment de CAEN. Comment Philippe DURON a-t-il fait pour ne pas réussir à convaincre un membre de son propre parti ?

La ville de CAEN est au cœur de la Normandie, elle avait tous les atouts pour garder la chambre régionale des comptes.

Le Modem se pose donc de plus en plus de questions sur le peu d’influence du Député Maire de CAEN, même au sein du Parti Socialiste.

Comme sur des gros dossiers tels le devenir du CHU, la reconstruction de la maison d’arrêt, ou la requalification du 18eme RT, il est aujourd’hui grand temps que Philippe DURON se remette en cause, assume les retards pris dans ses dossiers et arrête enfin de rejeter systématiquement la faute sur les autres.

Philippe Lailler
Président du Modem 14