Canton de Vire. Un binôme soutenu par le MoDem est candidat aux départementales. Jérémy Folly, conseiller municipal d'opposition à Vire, et Marie-Joseph Viard, maire de Mesnil-Clinchamps font équipe.

Les candidats

 « Nous sommes une liste centriste et indépendante. » Jérémy Folly du MoDem  (42 ans, conseiller municipal de Vire, conseiller principal d'éducation au lycée Mermoz) et Marie-Joseph Viard (60 ans, maire de Mesnil-Clinchamps et vice-présidente de l'Intercom séverine, infirmière en retraite), ont présenté hier les grandes lignes de leur projet pour les élections départementales. Leur candidature s'inscrit dans la ligne de la majorité départementale actuelle.

 

Le binôme est complété par deux remplaçants : Isabelle de Traverse, adhérente du MoDem (54 ans, de Truttemer-le-Grand, employée à la Maison familiale rurale de Vire et gérante d'un centre équestre) et Claude Auboine (64 ans, de Vire, retraité de l'industrie). « Nous sommes des gens de terrain avec des expériences diverses. Nous voulons toucher les salariés, les chefs d'entreprises, les fonctionnaires, les agriculteurs, sans oublier les demandeurs d'emploi. » Le programme se décline en trois axes.

Solidarité des territoires

Accompagnement des familles, solidarité auprès des personnes âgées ou effort pour l'accueil d'enfants handicapés, sont quelques-unes des priorités. « Nous appellerons un projet de réussite pour tous. » La liste veut également « soutenir l'enfance en difficulté » et « sensibiliser nos jeunes à l'Europe, à l'ouverture culturelle et aux nouvelles technologies ».

« Il faut favoriser le maintien des personnes âgées à domicile », précise Marie-Joseph Viard. Pour les candidats, l'action sociale devra être soutenue par le développement économique. Concernant le dossier de la santé, le binôme plaide pour que « l'hôpital garde des services » et préconise « une coopération avec la clinique ». En ce qui concerne le bâtiment vide de l'Institut médico-éducatif de Saint-Sever, les candidats avouent : « C'est un souci, on y travaillera ». Pour ce qui est des fermetures de casernes de pompiers, le binôme se dit « face à une difficulté », mais « il faut regarder le nombre d'interventions et le coût pour la collectivité. Nous sommes pour une mutualisation entre Landelles et Saint-Sever ».

Attractivité et économie

« C'est un volet important de notre projet. » Mise en valeur du patrimoine et des espaces naturels, développement des énergies renouvelables, valorisation du secteur agricole, soutien pour le tourisme, sont autant de propositions pour améliorer l'attractivité du territoire. Les candidats souhaitent aussi maintenir les services publics.

« Il faut soutenir l'économie et faciliter l'implantation d'entreprises en détaillant les aides et les avantages à travailler dans un cadre sympathique et dynamique. » Pour ce faire, la liste veut s'appuyer sur des dispositifs existants et mener « des opérations de modernisation des commerces et de l'artisanat ».

Modernisation et développement

Les déplacements et les moyens de communication doivent être améliorés pour la liste centriste, grâce au déploiement de la fibre numérique. « Il faut faire en sorte que le programme de travaux soit respecté, notamment sur l'axe Vire-Tinchebray. » Ils souhaitent « favoriser les transports en commun et conforter le plan vélo ».

 

 

Cyrille CALMETS.