Dépôt pétrolier Caen CalixNous venons d’apprendre que le Préfet de la Région Basse-Normandie Didier Lallement a suivi l’avis défavorable du commissaire enquêteur sur l’implantation d’une plateforme de conteneurs sur le port de Caen.

Cette décision est une double victoire pour les Hérouvillais, le bon sens finit par l’emporter.

Une victoire sur la forme car elle reconnaît le travail réalisé par le collectif « SOS Calix » et la ville d’Hérouville pour démontrer que ce projet n’était pas localisé au bon endroit compte tenu de son activité et de ses contraintes environnementales mais aussi de sa viabilité économique.

Une victoire sur le fond car cette décision du Préfet nous conforte dans notre volonté de créer un Eco quartier sur la presqu’île hérouvillaise. Nombreuses sont les capitales métropolitaines à l’image de Nantes, Rouen, Bordeaux, Lyon qui se sont engagées dans une démarche de développement durable, avec pour objectifs : consommer moins d’espaces, réduire les déplacements, encourager les transports collectifs... Ces mêmes villes se tournent vers leurs fleuves, leurs canaux pour redynamiser et aménager leur territoire.
Nous avons donc devant nous une opportunité extraordinaire pour réfléchir, imaginer ensemble ce que pourrait être notre agglomération en termes de développement économique et d’urbanisme.

Demain, il est indispensable de se mettre autour de la table avec les différents partenaires, PNA, Caen la mer et la CCI pour trouver une nouvelle localisation et proposer le site le plus adapté au regard des objectifs de développement de cette activité et de la cohabitation avec les zones d’habitations actuelles et futures.

Avec cette décision, nous devons prendre conscience que certaines activités n’ont plus leur place au cœur de notre agglomération et notamment les dépôts pétroliers qui par leur présence paralysent tout développement urbain de la presqu’île tant du côté caennais que du côté hérouvillais.



Rodolphe THOMAS
Maire d’Hérouville Saint-Clair
Conseiller général du Calvados