Bayrou Caen

> Agrandir l'image

En présence de nombreux élus locaux venus le soutenir, François Bayrou est accueilli au Centre des Congrès de Caen par 4000 personnes. Plusieurs salles ont été nécessaires pour contenir cet afflux d'aficionados et de citoyens curieux d'apercevoir et d'écouter l'homme qui veut rompre avec vingt-cinq années d'archaïsme politique. François Bayrou signale qu'un candidat inattendu est en train de bouleverser l'élection présidentielle" d'après la presse étrangère, de la presse sud américaine à la presse asiatique.

 

 

François Bayrou est reçu très chaleureusement par le public caennais. Cet enthousiasme se manifeste dans toutes les couches de la population, notamment chez les jeunes venus en nombre. Le candidat à l'élection présidentielle rappelle, au cours de son intervention, portant sur le volet social de son programme, que lui-même, jeune député, puis ministre, a connu cette façon de faire de la politique. Celle qu'il dénonce aujourd'hui, après une démarche personnelle qui l'a conduit à vouloir changer la donne pour la France et les Français. Plus de promesses que l'on ne peut tenir. Il faut plus de transparence, plus de responsabilité. Et l'avenir du pays passera par les plus jeunes et donc par l'Éducation, à qui il faut donner les moyens de ses objectifs : illettrisme "zéro", égalité des chances, voies d'excellences pour tous, rétablissement du calme dans les établissements. Pour cela, une politique républicaine, humaniste est indispensable aux yeux du candidat à l'élection présidentielle. Pour François Bayrou, les personnes en difficultés (RMistes, dépendants de minima sociaux) ne sont pas à exclure davantage. Il faut les aider à se réinsérer par l'instauration d'une activité universelle notamment, valorisant leurs capacités à agir dans la société. Enfin, il évoque la question des retraites et sa volonté de soumettre toute réforme à l'approbation des citoyens. Il insiste également sur la nécessité de laisser le choix au séniors de rester ou non au travail, et pour cela, il propose en parallèle d'instaurer un mode d'incitation aux entreprises à ne pas se "débarrasser" des personnels approchant de la fin de carrière ou de l'âge de leur retraite.

 

Visite de l'ICEP-CFA à Caen en fin d'après-midi. Une table ronde est organisée avec des apprentis et des professeurs.