Rodolphe Thomas, Emmanuel Macron et Philippe LaillerJamais une campagne présidentielle n’aura été aussi violente et exacerbée entre les Français. A qui la faute ?

La France a un nouveau Président de la République en la personne d’Emmanuel MACRON.

C’est une belle victoire pour la France, pour la République et pour la Démocratie. Il a su proposer aux Français une vraie alternative aux vieux clivages gauche droite.

Notre Président aura la lourde tâche de rétablir la confiance nécessaire auprès de nos concitoyens abstentionnistes et des déçus de ce scrutin afin de les convaincre du bien-fondé des chantiers à mener pour redresser notre pays. Il est regrettable qu’à peine élu, les perdants se comportent comme des revanchards, voulant même en découdre pour bloquer notre pays alors que celui-ci a besoin de réconciliation et d’apaisement.

Je salue toutes les forces démocrates qui ont apporté leur soutien à ce projet présidentiel et contribué à cette belle victoire.

Emmanuel MACRON a montré une très grande détermination et une très forte volonté pour réformer notre pays et porter un projet nouveau, fédérateur et de progrès pour chacun de nous. Les Français ont reconnu en lui sa capacité à bâtir une France nouvelle qui protège, répare les injustices, favorise le renouveau politique et crée les conditions du rassemblement républicain.

En tant que soutien d’Emmanuel MACRON, je suis particulièrement heureux du résultat qui confirme la nécessité et l’urgence de mettre en place les réformes de fond dont notre pays a besoin dans les domaines de l’emploi, de l’économie, de la santé, de la sécurité et de l’Europe.

Je souhaite de toutes mes forces qu’Emmanuel MACRON réussisse et qu’il redonne espoir à tous les Français déçus par un quinquennat qui a profondément divisé notre société. Il faut poursuivre le combat en donnant à notre Président une large majorité parlementaire pour lui permettre de mettre en oeuvre les réformes attendues pour notre pays et nos concitoyens.