Pour la première fois, le Conseil départemental du Calvados a élaboré un schéma de l'autonomie regroupant les personnes âgées et les personnes handicapées, présenté à Hérouville

En ce début d’année 2019, le Conseil départemental du Calvados vient de valider un schéma unique de l’autonomie pour la période 2019-2023 à destination des personnes âgées et des personnes en situation de handicap. Une première. « Nous avons souhaité mettre des choses en place pour ces deux publics en lien avec les associations », précise la conseillère départementale Sylviane Lepoittevin.

Le Département a voulu présenter ce schéma dans des structures concernées du Calvados. La première présentation a eu lieu lundi 25 février 2019 au Pôle seniors d’Hérouville Saint-Clair, près de Caen. « Un lieu qui regroupe tous les services s’adressant aux personnes âgées et aux personnes handicapées », précise Sylvie Hibert, directrice du Pôle seniors hérouvillais.

 

D’autres présentations suivront à Villers-Bocage, Caen, à Falaise, Thury-Harcourt ou Bayeux.

Ce schéma représente plus d’un an de travail. Environ 500 personnes ont travaillé à son élaboration, complète Erwann Bernet, conseiller départemental. L’objectif est de mettre de la transversalité dans les actions. Les personnes handicapées vieillissent et ont parfois des problématiques d’autonomie similaires.

 

Un budget de 30 millions d’euros

Ce schéma départemental de l’autonomie « s’adresse à tous » : personnes âgées, en situation de handicap, mais également aux aidants, aux collectivités locales ou aux services médico-sociaux.

Un budget de 30 millions d’euros est réservé à la réalisation des actions prévues dans ce cadre. 

La politique à destination des personnes âgées et handicapées représente le premier pôle d’investissement du Département, c’est 30 % du budget, dont 15.000 bénéficiaires de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA), reprend Erwann Bernet.

Dans ce schéma de l’autonomie, le Conseil départemental du Calvados a mis en exergue quatre enjeux : le renforcement de la prévention ; la promotion de la qualité au sein des établissements de service, la diversification et l’adaptation de l’offre d’hébergement ; et le maintien à domicile et la prévention de l’autonomie.

Les aidants au cœur du schéma

« L’accès à l’information est primordial pour savoir ce dont les personnes ont besoin et pour les orienter », indique Sylviane Lepoittevin. « Une fois le premier pas fait, il n’y a plus qu’à suivre les indications ». Sept centres locaux d’information et de coordination (CLIC) existent dans le Calvados pour orienter les gens « même si tout le Calvados n’est pas encore couvert ».

Les aidants ne sont pas oubliés non plus du schéma.

Cette question est importante, il faut qu’on aide ceux qui ne sont plus en capacité d’aider, affirme Sylviane Lepoittevin.

« La difficulté est que les aidants aient confiance en la structure, car ils ont du mal à lâcher prise et ils s’épuisent », ajoute Sylvie Hibert du Pôle seniors. Une aide est toutefois nécessaire pour leurs proches comme pour eux.