1- Beth Dito et Gossip, programmés samedi.

2- Au camping, ambiance détente en famille.

3- À la nuit tombée, quand château et scène rivalisent de sons et lumières.

4- Les fans de John Beauregard sont au premier rang.

5- Château rococo et black cab anglais, c'est tout Beauregard.


La programmation

Ce soir débute la 4e édition du festival de Beauregard, près de Caen. D'aucuns disent qu'il offre une des plus belles programmations estivales de l'Ouest. Sûrement l'une des plus variées. Jusqu'à dimanche, avec trente groupes et artistes, toute la famille pourra s'y retrouver. Les grands-parents auront droit à Jean-Louis Aubert ou Killing Joke. Les parents se souviendront de leurs années 90 avec Tindersticks, Garbage, Death in Vegas ou Dominique A. La jeune génération s'emparera du reste de l'affiche avec Gossip, Metronomy, Franz Ferdinand ou The Kills. Et pour toute la tribu, il y aura aussi Miossec, Camille et Thomas Dutronc...

La date

Premier week-end de juillet... Beauregard sonne toujours le début des vacances. Cette année encore, ce sera pour beaucoup de festivaliers l'occasion de fêter le bac en musique. Après des Papillons de nuit déjà lointains et une Route du Rock à venir, les Normands ont leurs dates et ils ne sont pas près d'en changer.

Le cadre et l'ambiance

Là, c'est le must, la rolls du festival. Un château mis en lumière, des arbres centenaires, un canal, la ville à deux pas et la mer à dix minutes. Ni trop petit ni trop grand. Il y a de la place, sans faire dix bornes entre les scènes mais sans se marcher sur les pieds. Que demander de plus ? Pour l'ambiance, même topo. C'est familial. Parmi les 50 000 spectateurs de l'an dernier, beaucoup sont venus sans souci avec leurs préados et même avec des plus jeunes qui ont leur stand perso pour jouer et se maquiller. Pour un premier festival, Beauregard , c'est l'idéal.

La météo

Là, ça tient du coup de génie. Visiblement très copains avec Señor Météo, les organisateurs croisent les doigts pour cette année. Plus le festival approche, plus les prévisions s'assombrissent. Et si la grenouille perdait la boule ? Ils n'y pensent même pas.

I love John

Personne ne l'a jamais vu, mais les filles en sont folles. John Beauregard, c'est le très anglais maître des lieux, l'âme du festival, une silhouette jaune et noire qui plane sur l'événement à travers gadgets et affiches. En cette année électorale, la mascotte est allé faire campagne jusqu'à Paris et à Londres. En communication, un tel personnage, on appelle ça un très bon coup.

Vendredi 6, samedi 7 et dimanche 8 juillet, 4e festival Beauregardà Hérouville-Saint-Clair, à 3 km au nord de Caen. Pass 3 jours : 95 € ; deux jours : 70 € ; un jour : 42 €. Attention, il n'y a plus de pass 3 jours avec camping.

Dossier sur ouest-france.fr


Sébastien BRÊTEAU.