Rodolphe ThomasCe débat est un simulacre de démocratie participative qui au lieu de ressouder la cohésion nationale va apporter confusion et incompréhension chez beaucoup de nos compatriotes.

Tout Républicain, quelque soit sa sensibilité politique, est aujourd’hui troublé par la tournure que prend cette consultation et choqué par les dérapages verbaux  entendus ces derniers jours.

L’Identité Nationale est un sujet sérieux qui mérite mieux que des réunions publiques organisées par la Préfecture dans des salles municipales, aux accents dignes de « brèves de comptoirs ».

Ouvrir ce débat en pleine campagne électorale et l’associer à d’autres sujets tels l’immigration, l’Islam en France et l’insécurité est purement démagogique et scandaleux. A nouveau, nous tombons dans l’amalgame et les caricatures. Participer à ces rencontres serait cautionner cette dérive qui puise inspiration dans le discours présidentiel troublant de Dakar et de Latran.

La France, c’est une image universelle qui dépasse nos frontières symbolisée par la Liberté,  l’Egalité et la Fraternité. C’est une voix singulière que le monde peine aujourd’hui à entendre.
 
J’invite à HEROUVILLE SAINT-CLAIR tout ceux qui se posent la question de l’Identité Nationale. A la rencontre des Hérouvillais, ils comprendront que la France est faite d’histoires et de parcours différents portés par des valeurs communes. C’est une vision solidaire et fraternelle de la société : des individus se projetant dans une seule et même communauté de destin. La France puise sa richesse dans sa diversité, c’est un rassemblement autour d’une certaine idée de la République.

Le vrai débat n’est pas celui de l’Identité Nationale, le vrai débat est celui de l’égalité des chances face à la réussite dans notre pays.   


Rodolphe THOMAS
Maire d’Hérouville Saint-Clair
Conseiller général du Calvados