Le Président François Hollande vient d’annoncer les contours de la future réforme territoriale. Concernant les régions, elles devraient passer de 22 à 14 et la Basse et la Haute-Normandie ne feront bientôt plus qu’une.

Dans notre région, cela faisait 25 ans que l’on parlait de la réunification de la Normandie, sans que les Normands, principaux concernés, ne soient jamais consultés. Les élus Normands quant à eux ont toujours été divisés sur le sujet.


Nous pouvons aujourd’hui nous réjouir de savoir la Normandie bientôt réunie.

La réunification est un enjeu politique majeur, elle sera une réussite seulement si nous la préparons et si nous faisons preuve de pragmatisme, de détermination et de courage. Nous devons être vigilants sur les conditions de la fusion de nos deux régions.  

Une seule Normandie va nous permettre de renforcer notre identité culturelle, et ainsi étendre notre rayonnement et renforcer notre attractivité. Nous devons profiter de cette opportunité pour mutualiser les moyens de nos administrations et générer des économies, mais aussi maîtriser et réduire la pression fiscale.

Réunifiée, la Normandie sera en capacité de relever les défis du développement, de l’attractivité, de la modernisation et de l’emploi. Une région avec des compétences plus larges en termes d’aménagement du territoire, d’économie et de formation, nous permettra de lutter plus efficacement contre le chômage.  

Une nouvelle page de notre histoire va s’ouvrir et c’est aujourd’hui à une nouvelle génération de porter l’espoir d’une Normandie à nouveau conquérante.     



Rodolphe THOMAS
Maire d’Hérouville Saint-Clair
Conseiller général du Calvados