Réunification NormandieLe Premier Ministre Manuel VALLS souhaite une réforme territoriale de grande ampleur et lance à nouveau l’idée d’un regroupement de Régions pour diminuer leur nombre par deux et arriver ainsi à une dizaine avant 2017.

Dans notre région, cela fait 25 ans que l’on parle de la réunification de la Normandie, une idée qui divise de moins en moins. Cependant la question n’a jamais été posée aux principaux intéressés, les Normands. Les élus Normands eux continuent à en débattre mais rien n’avance, à l’image de Laurent BEAUVAIS, Président de Région de Basse-Normandie, qui défend l’idée de la réunification depuis 12 ans sans aucune avancée.

Le Président de la Région Haute-Normandie, Nicolas MAYER-ROSSIGNOL, lance lui l’idée d’une région Normandie-Picardie avec le souhait d’imposer Rouen en capitale, ville où il est depuis peu conseiller municipal. Sans doute d’autres élus de Basse-Normandie proposeront bientôt l’idée d’une région Normandie-Maine. En attendant, les citoyens et décideurs Normands prennent des initiatives notamment dans les domaines universitaire et économique là où les élus ont partiellement échoué à décider et trancher.

Avant de penser à élargir la Basse et la Haute Normandie à une autre région, commençons par faire une grande Normandie réunifiée. Comment réussir un mariage à trois alors que nous n’en sommes pas capables à deux ? Ne compliquons pas les choses !

La réunification est un enjeu politique majeur, elle sera une réussite si nous la préparons et si nous faisons preuve de pragmatisme, de détermination et de courage. Il est plus que nécessaire de réunir nos deux régions pour mutualiser les moyens de nos administrations et générer des économies. Oui à une Normandie qui rassemble et qui soit en capacité de relever les défis du développement, de l’attractivité, de la modernisation et de l’emploi. Une région, une unité territoriale, politique, culturelle et identitaire pour réveiller l’esprit conquérant qui sommeille en chacun d’entre nous. Oui, à une grande Normandie et vite, le reste n’est que perte de temps. C’est à une nouvelle génération de porter cet espoir.

 

 

Rodolphe THOMAS

Maire d’Hérouville Saint-Clair

Conseiller général du Calvados