La Rochelle, un café à proximité de la gare, nous avons rencontré Michel CANIAUX, délégué général de l’association ALTRO (Association Logistique Transports Ouest) qui nous a présenté son association pendant près de 3h… Extraits.


P’tit Démocrate : Michel, quel est l’objectif de votre association ?

Michel CANIAUX : ALTRO promeut TRANSLINE , une nouvelle ligne ferroviaire, voyageurs et fret, permettant de relier bon nombre de régions entre elles et au reste de l’Europe. A l’heure actuelle, les priorités sont : l’inscription au SNIT (Schéma National des Infrastructures de Transport) pour que le barreau est-ouest inscrit dans la loi GRENELLE I soit TRANSLINE, l’amplification de la dynamique autour du projet et la poursuite des adhésions des collectivités pour un consensus fort.


P’tit Démocrate : Quelles sont les collectivités qui ont déjà adhéré à ALTRO ?
Michel CANIAUX : Elles sont nombreuses ! Des Conseils Régionaux : Auvergne, Limousin, Poitou-Charentes, Rhône-Alpes, des Conseils Généraux : Charente-Maritime, Allier, Loire, Puy de Dôme…, des Communautés d’agglomération : Nantes, Rennes, Cholet, Clermont, Limoges, La Rochelle…, des Communautés de Communes : Fougères, Guéret et des CCI : Angers, Clermont, …


P’tit Démocrate : La Basse Normandie ? Caen ?

Michel CANIAUX : J’ai contacté la Basse-Normandie à l’époque où Philippe DURON était encore Président de Région : je n’ai jamais eu de réponse… Je l’ai croisé récemment, je l’ai relancé sur la question. Il m’a renvoyé vers son successeur… Même silence de la précédente municipalité caennaise… En Basse-Normandie, on piétine, il ne semble pas y avoir de volonté politique pour porter ce projet… Tous les élus ont les yeux tournés vers Paris.


P’tit Démocrate : Pourtant, ce projet permettrait de désenclaver la Basse-Normandie, de l’ouvrir vers l’Ouest ?
Michel CANIAUX : Bien sûr ! La région et la ville de Caen ont tout à gagner : une liaison directe avec Rennes et Nantes, la possibilité d’une intermodalité avec le futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes… Rennes à moins d’une heure de Caen, Nantes à moins de 2h : c’est la possibilité d’un aller retour dans la demi-journée ou la journée !


P’tit Démocrate : Les territoires ruraux ne risquent-ils pas d’être peu à peu oubliés ?
Michel CANIAUX : ALTRO ne va pas contre le développement des territoires ruraux, au contraire : Vire à 20 min de Caen, avec une correspondance du Paris-Granville permet de desservir les territoires ruraux. C’est la possibilité de travailler sur Caen et d’habiter en territoire plus rural ou inversement. Flers serait à moins de 45 min. de Caen et Granville à 45 contre 1h45 à l’heure actuelle !


P’tit Démocrate : Nous organisons un Café Démocrate le 6 octobre sur la thématique du « Grand Paris » et du « Grand Ouest ». Pourrais tu venir y présenter ton association ?
Michel CANIAUX : Attends, je sors mon agenda… Ah, ça risque d’être difficile…


Depuis Michel CANIAUX nous a rappelé et sera présent au Café Démocrate. Il prendra le train à La Rochelle à 12h42 pour arriver à Caen à 19h45… Avec Transline, 2h30 suffiront.