logo.pngA tous les jeunes Français et à toutes les jeunes Françaises,

 J'adresse ce message : le temps de l'innocence et de l'inaction est malheureusement terminé !

Et nous ne pouvons plus nous permettre de rester en dehors des débats, de nous taire face aux menaces qui s’élèvent de toutes parts. Nous héritons, malgré nous, d’un pays sur-endetté (1 665 milliards d’euros de dette), soit 25 630 euros par personne, d’un environnement abîmé, et notre modèle républicain est chaque jour remis en cause.

 

 

La question qui se pose aujourd’hui est de savoir ce que nous voulons que la France soit ? Quel pays voulons-nous pour nous et pour nos enfants ?

 

Nous ne pouvons plus laisser faire ! Nous ne pouvons plus ne pas réagir ! Il en va de notre devoir, de notre  responsabilité, c’est notre avenir qui est en jeu, et celui des générations futures.

 

C’est pourquoi, il est temps de se lever et d’agir. Il est temps de s’engager et de prendre part à ce combat pour nous et nos enfants, car c’est bien d’un combat qu’il s’agit et il ne sera pas facile. Ce combat se gagnera ou se perdra à l’élection présidentielle de 2012. Nous ne pouvons pas laisser au pouvoir une droite et un président qui ont montré leurs limites et leurs faiblesses. Refusons cette politique basée sur l’inégalité et le rejet des plus faibles ! Refusons cette politique qui met en lambeaux notre modèle social !Mais nous ne pouvons pas non plus laisser au pouvoir un Parti Socialiste hypocrite qui nous ment en promettant toujours plus, alors que notre pays est au bord de la faillite ! Refusons cette politique du mensonge. Refusons cette politique de l’irresponsabilité !

 

Choisissons de défendre un message de vérité : Oui il faut rééquilibrer les finances publiques ! Oui il faut réduire la dette ! Non cela ne sera pas facile ! Oui il faudra mener des réformes justes pour atteindre un seuil plus raisonnable ! Oui il faut relocaliser les industries en France pour créer de l’Emploi ! Oui la lutte contre l’insécurité et les inégalités passe avant tout par une réforme cohérente et nécessaire de l’Education nationale.

 

 

Nous avons un peu moins de 500 jours devant nous. L’enjeu est immense.

N’ayez plus peur, rejoignez-nous, pour vous, pour eux,

 pour la France !