Monoprix CaenDepuis des mois, tous les caennais ont pu constater l'augmentation des problèmes d’insécurité dans les différents quartiers et notamment dans notre centre ville.
 
Aujourd’hui, après de nombreuses agressions, les chauffeurs de bus ont eu le courage d’opposer leur droit de retrait.

Ce mouvement de protestation aura eu le mérite de mettre en lumière le sentiment d’insécurité qui règne actuellement à CAEN. Et peut être pousser la municipalité à trouver des solutions pour assurer ainsi la tranquillité des riverains, des commerçants et des clients.
 
Cet incident est la goutte d’eau qui fait déborder le vase…. car le centre ville est devenu, au fil des mois, une zone de non droit !
 
Le problème est aujourd’hui global à CAEN du fait de l’immobilisme et du laxisme de l’équipe municipale.
 
Les 60 policiers municipaux se sentent toujours déconsidérés, sans orientation politique claire en matière de prévention de la délinquance.
 
La solution n’est pas de supprimer un arrêt de bus quand il y a un incident et ainsi fermer les yeux une fois de plus sur les problèmes. Il faut en finir avec la politique de l’autruche.
 
Le Modem de CAEN demande qu’un accompagnement social des « sans abris » soit mis en place et que des mesures draconiennes soient prises pour lutter contre la consommation d’alcool sur la voie publique et éradiquer la délinquance dans le centre ville.
 
En tant que Maire, Philippe DURON a le devoir d’assurer la sécurité des Caennais.