Voeux HérouvillePhoto : Le maire sortant, Rodolphe Thomas (MoDem), a présenté ses voeux aux Hérouvillais

Le maire sortant, Rodolphe Thomas (MoDem), candidat pour un troisième mandat en mars prochain, a présenté ses voeux devant 600 personnes, vendredi soir.

Entouré d'une vingtaine de ses conseillers municipaux, le maire sortant, Rodolphe Thomas (MoDem), a présenté ses voeux aux Hérouvillais, vendredi soir. Environ 600 habitants étaient présents dans la salle de la Fonderie.

La soirée a débuté, en musique, avec la projection d'un film d'une dizaine de minutes illustrant les temps forts de l'année passée. Rodolphe Thomas, maire d'Hérouville depuis 2001, a ensuite commencé son discours en se félicitant des réalisations de ses treize dernières années. « Autant d'années décisives pour le rayonnement d'Hérouville, dont l'image a considérablement changé. »

 

« Fiers de tout ce qui a été réalisé »

Le maire sortant a évoqué la richesse de la ville associative, les nombreux clubs sportifs, la « réussite scolaire », ainsi que les grands rendez-vous culturels, à commencer par le festival Beauregard.

Rodolphe Thomas a aussi parlé de l'aménagement de la ville. « Notre programme de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine arrive presque à son terme et nous pouvons être fiers de tout ce qui a été réalisé. » Le maire a détaillé les premières pierres posées en 2013, dont celle des tribunes Prestavoine, du local de musculation et de plusieurs logements.

Il s'est aussi félicité de la création de seize emplois d'avenir et de la révision du Plan de prévention des risques technologiques.

Candidat aux élections municipales en mars prochain, Rodolphe Thomas a parlé de 2014 comme d'une « année décisive pour l'avenir de l'agglomération ». Le maire a une nouvelle fois fait part de ses « inquiétudes. De nombreux choix et arbitrages devront être faits face aux contraintes budgétaires [...] Depuis cinq ans, j'alerte mes collègues ».

Le maire sortant a terminé son discours avec « une bonne nouvelle » : le classement en Zone de sécurité prioritaire obtenu pour plusieurs quartiers d'Hérouville et de Caen. Quant à l'échéance électorale de mars, Rodolphe Thomas souligne que « ni l'envie ni l'énergie ne [lui] manquent pour aller encore plus loin ».

 

Fanette BON.

Journal Ouest-France du lundi 20 janvier 2014
Edition : Caen - Rubriques : Hérouville-Saint-Clair