Image Ouest-France

L’incendie qui a détruit une partie du groupe scolaire du Bois dans la nuit du vendredi 31 janvier au samedi 1er février a profondément affecté tous les Hérouvillais et a provoqué une indignation en chacun d’entre nous. Comment peut-on s’attaquer à une école ?

Les pompiers qui étaient rapidement intervenus et que je remercie sincèrement, ont pu limiter les dégâts occasionnés par le feu.

Des solutions ont été trouvées pour que les élèves du groupe scolaire du Bois puissent continuer leur scolarité sur place et dans les meilleures conditions possibles. Les travaux avancent sans complication et j’espère que très vite nos élèves pourront retrouver leur école.

L’auteur de cet acte odieux vient d’être arrêté par la Police Nationale et mis en détention. Il a été arrêté par la BAC (Brigade Anti-Criminalité de nuit). La ville s’est constituée partie civile dans cette affaire judicaire qui débute et qui ne fait que commencer.

Face à cet acte criminel, nous avons agi collectivement pour que le responsable de cet incendie ait à répondre de son geste devant la justice, c’est aujourd’hui le cas. Nous avons fait preuve de cohésion et de solidarité durant cette épreuve. De nombreux habitants se sont mobilisés et impliqués dans cette affaire. Je tiens à saluer le travail et les efforts de la Police Nationale et du parquet de Caen, mais aussi de la Police Municipale, qui ont mené l’enquête et qui par un travail de proximité et de terrain ont pu stopper cet incendiaire. Au nom de tous les habitants d’Hérouville, je tiens à leur adresser notre reconnaissance et nos remerciements les plus sincères.

 

Rodolphe THOMAS

Maire d’Hérouville Saint-Clair

Conseiller général du Calvados