Claude Bartolone, le Président de l'Assemblée nationale, sera en visite dans le département du Calvados et à Caen ce vendredi 18 octobre.

C'est Claude Bartolone, alors Président du Conseil général de Seine-Saint-Denis, qui avait alerté le premier les médias, en 2008, sur le danger des prêts toxiques et assigné en justice la banque DEXIA, au nom de son département.


Cette collectivité territoriale vient d’ailleurs de gagner une première victoire juridique  contre cette banque ; en effet, le tribunal de Nanterre a été contraint d’annuler les taux d'intérêts toxiques de trois prêts de Dexia, qui représentaient plus de 180 millions d’euros, en ordonnant d'appliquer le taux d'intérêt légal en vigueur.

En octobre 2009 alors que Philippe Duron était l'un des administrateurs de cette banque, Claude Bartolone accusait la banque Dexia d' « arnaque ». Selon lui, la banque, "prêteur historique des collectivités locales", les a "trahis au nom de la rentabilité immédiate, du profit à court terme et de l'enrichissement de ses actionnaires".²

Une question se pose, lors de la réunion publique à CAEN : Claude Bartelone, l’ancien Président de la commission d’enquête parlementaire sur DEXIA, osera-t-il évoquer les responsabilités des membres du conseil d’administration dans la faillite de cette banque avec le Maire de Caen ?

Rappelons que Philippe DURON aurait touché de la part de Dexia 85 000 € de jetons de présence pour son rôle de conseil auprès de la banque entre 2005 et 2010.
 
Philippe LAILLER

 

² http://lexpansion.lexpress.fr/economie/credits-toxiques-claude-bartolone-accuse-dexia-d-arnaque_205441.html