Violence Ecole« Je suis surpris et choqué de l’attitude du Conseiller général Thierry LEGOUIX qui tente d’ouvrir une polémique sur un incident grave et triste. Il y a des sujets sur lesquels les élus gagneraient en respectabilité auprès de leurs concitoyens à ne pas faire de la politique politicienne, c’est le cas de la prévention et de la sécurité.  

Je tiens à rétablir quelques vérités. Je me suis rendu le mardi 6 mars au collège Nelson Mandela suite à cet incident. J’ai pu rencontrer l’équipe dirigeante de l’établissement en présence de Monsieur l’Inspecteur d’Académie. Je me suis gardé de le faire par voie de presse, par décence et par respect pour l’équipe du Collège Mandela et ses élèves, qui préféreraient sans doute que la presse parle d’eux dans d’autres circonstances.

Dire qu’il n’y a pas «de vrai politique de prévention» à Hérouville, c’est FAUX ! C’est caricaturer la politique municipale mais c’est surtout nier tout le travail fait par les services de la ville, les associations, les enseignants et les services éducatifs, sociaux, les animateurs de rue, et le service Réussite Educative initié par la ville qui suit plus de trente élèves du Collège. C’est offensant pour eux et je tiens personnellement à saluer leur investissement au service des Hérouvillais.

Je rappelle qu’il existe un lieu de coordination de tous ces acteurs de la prévention, ce que Monsieur LEGOUIX semble ignorer, le Contrat Local de Sécurité de Prévention de la délinquance (CLSPD), instance dans laquelle siège Madame BLANC, la Principale du Collège. A aucun moment, elle n’a apporté d’éléments pouvant laisser présager un tel incident.

Nous regrettons que le collège Nelson Mandela et l’inspection académique manquent de réactivité sur la déscolarisation de jeunes Hérouvillais. A titre d’exemple, nous avons appris il y a quelques jours qu’un collégien cumulait
83 demi-journées d’absences injustifiées sans qu’aucune mesure d’accompagnement n’ait été prise. L’absentéisme scolaire est souvent le début de la spirale de la délinquance. Nous sommes prêts à agir, encore faut-il que tous les acteurs travaillent dans le même sens ! »




Rodolphe THOMAS
Maire d’Hérouville Saint-Clair
Conseiller général du Calvados