La réunification fait débat depuis 25 ans et cette idée ne cesse de diviser notre région.

Les arguments des pour et des contre sont connus de tous, les rapports se succèdent, les experts ne cessent de donner leurs avis.

Ce dossier est abordé en vrai Normand, nous excellons dans l’indécision : OUI NON, il nous faudra choisir.

Il faut que les élus mettent de côté leurs ambitions personnelles et arrêtent de vouloir préserver certains de leurs privilèges et honneurs qu’une réunification pourrait remettre en cause. Nous devons éviter la politique politicienne.

Le démocrate que je suis est pour une consultation de la société civile, en d’autres mots pour un référendum populaire. Il faut donner la parole aux Normands, que la décision finale soit l’émanation d’une volonté populaire, c’est sans doute la condition de la réussite.

Le débat sera ainsi ouvert et libre. Là où les élus ont partiellement échoué à décider, les citoyens sauront trancher.

Les élus de la région auraient dû depuis très longtemps demander l’avis des Normands à travers un référendum local. Si Paris prend aujourd’hui encore des initiatives, c’est en réaction à l’inertie de certains élus locaux sur cette question.

La question de Caen capitale inquiète beaucoup d’élus mais que faisons-nous réellement pour défendre cette idée à part étaler nos craintes. Nos amis et néanmoins concurrents utiliseront nos faiblesses et nos divisions afin de défendre les intérêts de la ville de Rouen.

Avec cette réunification, ce qu’attendent les Hauts et Bas-Normands sont des économies d’échelle, pour éviter les mille-feuilles administratifs qui alourdissent notre fiscalité et compliquent les prises de décisions politiques.

La réunification est un enjeu politique majeur, elle sera une réussite si nous la préparons et si nous faisons preuve de détermination et de courage. La réunification sera ce que nous en ferons. A nous de relever ce défi et de réveiller l’esprit conquérant qui sommeille en chacun d’entre nous. La prudence ne doit pas céder la place à la peur, nous devons faire preuve de courage et prendre une fois pour toute une décision. La réunification doit aussi appeler à un renouvellement des élus de la région. Une nouvelle génération pour une Normandie réunifiée.

 

Rodolphe THOMAS

Maire d’Hérouville Saint-Clair

Conseiller général du Calvados