Dans son édition de Ouest France, du jeudi 9 avril 2009, mon collègue Gérard LENEUVEU est surpris de mon souhait de voir un jour une liaison rapide CAEN PARIS par TGV.
 
Je tenais à apporter quelques précisions sur la ligne CHERBOURG BESANCON dont il nous fait part..
 
Tout d’abord, il faut préciser qu’il s’agit bien d’un TGV qui assurera la liaison CAEN-ROISSY à partir de JUIN mais en plus de 3 Heures…sans arrêt à PARIS…
 
De plus il n’y aura qu’un seul aller/retour par jour avec un départ à 8h et un retour à 22H20.
 
Nous aurons donc bien un TGV à CAEN pour relier la région parisienne une fois par jour et moins rapide que les liaisons ferroviaires habituelles.
 
En comparaison, c’est comme si nous achetions une Ferrari alors que la route empruntée est limitée à 50 KM/H !
 
Si j’ai proposé à l’agglomération de ne pas financer cette expérimentation d’un coût de 700 000 €, c’est qu’il n’est pas de notre compétence mais celui de la Région de financer de tels investissements.
 
D’ailleurs, je tiens à apporter de nouvelles informations à mon collègue Gérard LENEVEU, vice président de l’agglomération en charge des transports :
  • La région Franche Comté a décidé de se désengager de ce projet, le terminus ne sera donc pas BESANÇON mais DIJON.
  • La participation demandée à notre communauté d’agglomération passe donc de 700 000 €  à 973 000 € HT.
 
Près d’un million d’Euros de participation financière pour CAEN LA MER alors que nous sommes sur une expérimentation qui relie une fois par jour CAEN à ROISSY en plus de 3 Heures, les tous nouveaux contribuables de l’agglomération apprécieront !
 
Rodolphe THOMAS
Maire d’Hérouville Saint Clair
Premier Vice Président de CAEN LA MER