TramwayOuest-France du 06 octobre 2011 :

 

Dans le dossier du tramway, Nicolas Joyau, président des Jeunes démocrates, demande que « l'agglomération caennaise conserve une technologie de type tramway et ne revienne pas à un réseau constitué uniquement de bus. Nous, les Jeunes démocrates, demandons donc à M. Vève de tenir sa parole, et que le document (NDLR, comparant les coûts des différentes options), synthèse d'une étude payée par les fonds publics issus des usagers, puisse être consulté par le grand public. C'est par l'accès à l'information que commence la démocratie participative, messieurs les socialistes. »

 

Communiqué :

Dans un communiqué paru dans Ouest France récemment, Jean Notari se « réjouit de l’abandon du TVR », cédant à la tentation du donneur de leçons : « Les dysfonctionnements ? On vous l’avait bien dit… ». Effectivement, il fallait oser lancer le projet à l’époque. Peut-être est-ce ce manque de courage qui a amené tant d’immobilisme sur le canton de Caen 3, dont Jean Notari a été le conseiller général fantôme pendant deux mandats.

Plutôt que se tourner vers le passé, regardons l’avenir. L’insuffisance capacitaire aux heures de pointe témoigne du succès commercial du Tram. L’agglomération caennaise doit conserver une technologie de type Tramway et non revenir à un réseau constitué uniquement de bus.

Lors des réunions publiques organisées il y a maintenant 1 an par Viacités, j'avais demandé à plusieurs reprises la mise à disposition du grand public (via Internet) du document de présentation des différentes technologies envisageables, leur coût, leurs avantages/inconvénients. M. Vève, Président de Viacités, avait alors précisé que le document présenté en réunion serait disponible une fois les réunions publiques terminées. Nous attendons toujours… Nous, Jeunes Démocrates, demandons donc à M. Vève de tenir sa parole, et que ce document, synthèse d’une étude payée par les fonds publics issus des usagers, puisse être consulté par le grand public.

Plus que par des réunions publiques « commerciales » où les élus se montrent, ou que par des primaires, c’est par l’accès à l’information que commence la démocratie participative, messieurs les socialistes.

Nicolas Joyau, Président des Jeunes Démocrates