« Les Jeunes du Mouvement Démocrate viennent d'inaugurer, par des votes de motions débattues dans leur forum et associant l'ensemble des militants, une nouvelle façon de marquer leur positionnement politique, un inédit dans le paysage politique français.

Ainsi, les Jeunes Démocrates se déclarent hostiles au projet de loi "favorisant la diffusion et la protection de la création sur internet", dite "loi Hadopi", actuellement en discussion devant le Parlement.
Conscients de la complexité du sujet et de ses nombreuses implications, tant au niveau de la protection des libertés fondamentales que des conditions nécessaires au maintien d'une création culturelle en France, les Jeunes Démocrates demandent :
_la présence de représentants d'association d'internautes au sein de la Haute Autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur internet
_la reconnaissance du droit opposable d'accès à l'internet pour tous les citoyens
_l'harmonisation de ce dispositif dans un cadre européen
_l'ouverture d'un débat national sincère réunissant tous les acteurs concernés afin d'établir un modèle économique alternatif juste et réaliste en regard de la structure d'Internet et de la dématérialisation des contenus."

Les Jeunes Démocrates se prononcent en faveur de l'instauration d'un salaire minimum commun à toute l'Union Européenne.
Un même montant pour tous les Etats membres étant peu réaliste, les Jeunes Démocrates proposent un salaire minimum exprimé en pourcentage du salaire médian de chaque Etat. »

Les Jeunes Démocrates
Jérôme Hommais