Rodolphe ThomasLe maire pense déjà la campagne municipale de l'agglo > Agrandir la photo

Maire d'Hérouville-Saint-Clair (22 000 habitants), deuxième ville de l'agglomération caennaise, Rodolphe Thomas (MoDem) a levé toute ambiguïté. Non, il ne sera pas candidat à Caen « où beaucoup de gens pourtant me réclament. » Non, Il ne va pas non plus baisser les bras même s'il se dit « un peu fatigué d'être considéré comme le méchant qui s'oppose à Philippe Duron », député-maire de Caen et président de Caen-la-Mer.

Sans suspense, il se lance pour briguer un 3e mandat, chez lui, à Hérouville, dans une campagne municipale où il sera opposé au PS Thierry Legouix. S'il estime que « le temps du programme hérouvillais n'est pas encore venu », il ne cache pas qu'il suivra la campagne caennaise de très près. Même si l'UMP Joël Bruneau ne semble, dans son esprit, pas le plus à même « d'exercer la responsabilité de la tête de liste », Rodolphe Thomas ne désigne pas son candidat favori entre Philippe Lailler (MoDem) et Sonia de la Prôvoté (Nouveau centre).

Premier vice-président de Caen-la-Mer et principal opposant à Philippe Duron, le maire d'Hérouville verrait d'un très bon oeil la capitale régionale remportée par le centre et la droite. Une victoire qui ferait de lui un candidat tout désigné pour la présidence de l'agglomération.


Journal Ouest-France du mercredi 9 octobre 2013
Edition : Calvados