ConsommationLe projet IKEA, qui a été porté par Caen La Mer avec force et conviction, démontre déjà ses faiblesses.

 

Hier, la critique du projet d’implantation du géant suédois était impossible à entendre car il était attendu comme une révolution. Des garanties étaient même apportées aux plus réservés. Il n’y aurait pas de grand supermarché et l’extension ne devrait pas être excessive.

 

Aujourd’hui, la CDAC vient de rendre un avis favorable pour un projet d’ampleur avec un hypermarché de 6000 m²  pour une extension de 30 000 m² soit un nouveau centre commercial de 50 000 m².

Demain, c’est l’avenir de Mondeville 2 et du centre ville de Caen qui est en danger. Caen La Mer et la ville de Caen ont laissé pousser des zones commerciales sans aucun contrôle. Les rives de l’Orne et IKEA sont les sources de difficultés à venir. Nous risquons de voir mourir le centre urbain de Caen et de créer des friches commerciales lorsque le business heureux de la création de nouveaux espaces aura laissé la place au désenchantement économique.

Ceux qui voyaient dans IKEA une révolution viennent de comprendre qu’ils ont perdu une bataille. La guerre commerciale sur Caen La Mer aura-t-elle lieu ?