Le conseiller municipal d'opposition s'est rendu dans tous les quartiers de la ville, cet été. L'élu a relevé quelques demandes qu'il entend bien aborder prochainement avec la municipalité.

Rencontre

Jérôme Hommais, conseiller municipal d'opposition.

Jérôme Hommais n'a pas pris de vacances cet été. « J'en ai profité pour visiter à pied tous les quartiers de la ville de manière informelle et impromptue. C'est une manière de voir les choses autrement, de croiser les gens », indique l'intéressé avant d'aborder sa vision de l'urbanisme, de la sécurité ou de la solidarité. Il fait le point sur trois dossiers qu'il souhaite aborder cette année.

Urbanisme

« Trois immeubles vont être construits à la place de l'ancienne salle des fêtes. Le troisième va être édifié sur l'espace vert actuel. Le problème va certainement se poser également pour l'espace vert de la rue Calmette, voué à la construction, explique Jérôme Hommais. J'avais en son temps lancé une pétition pour la construction d'une halle à la place de la salle des fêtes. Elle a recueilli une centaine de signatures. »

En ce qui concerne le plan local d'urbanisme (PLU), « notre groupe est intervenu à plusieurs reprises en commission pour réduire certains projets comme celui de la rue Brière. Une enquête publique sur le PLU est en cours et j'invite les Mondevillais à y participer pour voir ce qui se passe dans leur commune en matière d'urbanisme et d'occupation des espaces verts. »

Sécurité

« Les gens m'ont dit qu'ils étaient très bien à Mondeville mais qu'ils s'inquiétaient pour l'urbanisation et le stationnement. Des faits divers survenus cet été, comme des dégradations, des incivilités, des vols ou agressions, ont créé une atmosphère un peu complexe dans un environnement dégradé par les événements nationaux de ces derniers mois. »

Jérôme Hommais estime qu'« il convient que les élus prennent des mesures et demandent un engagement de l'État et de sa police nationale. Les témoignages que j'ai recueillis vont me permettre de préciser et d'éclairer mes interventions en commission. »

Social

« Notre groupe est intervenu dans le projet de politique sociale mis en place par la municipalité avec l'obtention de tranches plus développées pour les tarifs municipaux. Nous souhaitons que l'on aille plus loin avec des tarifs dégressifs pour les familles nombreuses. » Ce sera le cheval de bataille de Jérôme Hommais et de son groupe.

« Nous serons aussi vigilants sur la part de bio dans les restaurants scolaires et le développement durable. »