Augementation impot Caen la mer de 18 %Vendredi 30 mars, en présentant au vote la hausse de 18 % de l’impôt ménage de l’agglomération, Philippe DURON a réussi un tour de force démocratique : imposer une décision avec l’accord de 8 communes sur 29 !

C’est grâce à quelques maires et aux élus très serviles de la ville de CAEN qu’il s’est octroyé le droit de prélever encore une fois de l’argent aux habitants de l’agglomération.

La folie des grandeursPhilippe DURON proposera, demain soir, aux conseillers communautaires d’augmenter de 18% la taxe qu’il a crée en 2009. Cette augmentation coûtera en moyenne 41 euros de plus par an aux familles de CAEN LA MER !

Le Modem espère que les Conseillers communautaires auront le courage de s’opposer à cette proposition qui pénalisera les travailleurs pauvres et les classes moyennes de l’agglomération caennaise qui payent une des taxes d’habitation et foncière les plus élevées de France !

Nous espérons que nos élus feront abstraction des pressions politiques et financières du Député Maire de CAEN.

Rodolphe Thomas Tramway à CaenEn photo, Rodolphe Thomas ne veut pas entendre parler d'abandon du tramway sur pneus à Caen.

Entretien - Rodolphe Thomas, conseiller général Modem d'Hérouville-Saint-Clair et vice-président de Viacités.

Ouest-France : Le conseil général veut sortir de Viacités, le syndicat des transports en commun de l'agglo caennaise. Vous comprenez ?

Tramway BombardierLors du comité syndical  du 14 décembre, la majorité a adopté un projet global de mobilité durable pour les vingt à trente prochaines années dans l’agglomération de CAEN LA MER. Concrètement cela signe l’arrêt de mort du TVR dans cinq ans !

Avec un coût de 220 millions d’euros, il ne s’agit pas ici d’un jouet de Noël trop fragile qu’un enfant aurait cassé et que l’on remplace dès le lendemain sans demander de compte à son fabriquant !

Avant de faire des choix qui engagent VIACITES pour les trente prochaines années, il est indispensable de connaître la responsabilité de Bombardier dans ce véritable scandale financier et d’engager une procédure judiciaire à son encontre.

Effacement de 4 kilomètres de ligne électrique du paysage au nord de Caen (entre Epron et Saint-Contest) Image Ouest-FranceAprès la construction en technique souterraine des deux lignes électriques à 90 000 volts situées entre les communes d’Epron et de Saint Contest destinées à remplacer les lignes aériennes existantes, RTE a démonté les deux lignes électriques aériennes le 21 octobre 2011, 30 pylônes ont disparu du paysage, au nord de Caen.

Non à la fermeture de l'école Robert Desnos à la Folie Couvrechef à CaenCe soir, lors du Conseil Municipal de CAEN, le maire Philippe DURON a fait évacuer la salle à cause de quelques coups de sifflets de la part des parents d'élèves de l'école Robert Desnos, une première dans notre ville ! Il a pour cela appelé la Police Nationale alors qu'une telle intervention n'était pas nécessaire !