Jérôme Hommais à Mondeville

 

Mesdames, Messieurs
Chers Mondevillais
Chers amis,

 

Après l'année que nous venons de vivre et les annonces, toutes plus négatives les unes que les autres, il nous faut envisager 2012.
 
Être optimiste paraît bien difficile et pourtant, c'est notre seule chance de pouvoir traverser positivement cette période trouble.

Rodolphe Thomas a inauguré l'unité de vie Alzheimer en présence d'Hubert Courseaux, président de la commission d'action sociale et de la santé au conseil général ; Thierry Legouix, conseiller général.Photo Ouest-France : Rodolphe Thomas a inauguré l'unité de vie Alzheimer en présence d'Hubert Courseaux, président de la commission d'action sociale et de la santé au conseil général ; Thierry Legouix, conseiller général.

Après 18 mois de travaux, l’Unité de Vie Alzheimer a ouvert en janvier 2010, à la Résidence du Val à Hérouville Saint-Clair.

Vallée Barrey Mondeville avec Jérôme HommaisJérôme Hommais (au premier plan), ici entouré de commerçants de la Vallée-Barrey, a envoyé une lettre ouverte à Hélène Mialon-Burgat. > Agrandir l'image

La polémique

Animateur de l'association « Mondeville demain », qui suit avec attention les décisions et les projets du maire Hélène Mialon-Burgat, Jérôme Hommais s'est associé à la quinzaine de commerçants de la Zac Vallée-Barrey qui s'inquiètent au sujet de leur transfert vers le futur Mondeville 1 (ancien centre commercial Supermonde) à l'horizon 2013 : « Il y a longtemps que nous n'avons pas eu de nouvelles du promoteur. Quant à la mairie, c'est le silence », dénoncent les responsables des magasins Fly, Fabio Lucci, Dorama, Multilots, Ligne Rotin, Mondial Tissus, Interior's, Cuisine Concept ou Cash Converters...

Bilan Rodolphe ThomasTéléchargez en version pdf le bilan de mi-mandat de Rodolphe Thomas "Continuons le changement"


Vous trouverez en pièce jointe le bilan de mi-mandat de Rodolphe Thomas.

Une opération de police menée la nuit dernière a permis d'interpeller 11 personnes.

Depuis sept jours, les bus et les tramways de Twisto ont été régulièrement caillassés du côté du Café des Images à Hérouville-Saint-Clair sans que la police intervienne.


Très en colère, Rodolphe Thomas n'a pas mâché ses mots hier pour dénoncer l'inaction de la police et de la justice dans cette affaire.

Il a visiblement été entendu.

Le Parisien En Normandie, théâtre à guichets fermés

« Jeune homme, veuillez raccrocher ! Les téléphones portables sont interdits dans l'isoloir... » Hier, à Hérouville Saint-Clair, dans la banlieue de Caen (Calvados), l'élection se jouait dans le hall du Centre dramatique national. Fin de la scène ? « J'appelais ma grand-mère ! C'est bon, je raccroche ». Dans cette ville de 22 000 habitants, « historiquement de gauche », mais dirigée par un maire MoDem qui a refusé de « prêter sa mairie », soupire le secrétaire de la section PS locale, c'est finalement le théâtre « emblématique » - situé sur la même place - qui a accueilli les sympathisants de gauche. Un lieu insolite, pour un scrutin inédit. Tracts, porte-à-porte dans les barres d'immeuble, réunion publique... Les trois bureaux ont connu une journée d'affluence de grand spectacle, hier, avec « 10 % du corps électoral mobilisé ». Car « une occasion de s'exprimer, ça ne se rate pas », estiment de nombreux votants, dont la moyenne d'âge s'est abaissée au fil de la journée, même les « fans du maire » sont venus choisir le porte-drapeau du PS en 2012. C'était le cas de Jeanne, 73 ans, qui « a toujours voté » et « se devait » de réaliser cet acte citoyen... « même si les socialistes chahutent régulièrement la municipalité, injustement ».